Balade dans l’univers de Sylvie Leeloo, une exposition temporaire au LIVING ART’S

Invitation à découvrir l’expo photo visible du 15 octobre au 17 novembre 2019

Etre dans l’instant, c’est bien l’art aussi de la scénographie. Mettre en place une exposition est un moment intense de création et, quand c’est l’artiste lui-même qui, devant vous, s’adonne à cet art, nul doute que cet espace-temps, lui aussi, est précieux !

J’ai eu la chance d’assister à l’installation des photographies de Sylvie Leeloo dans l’intimiste décor signé Hélène du fameux LIVING ART’S.

Dès l’entrée dans la grande salle de restauration, une série de clichés vous interpellent.                     On s’approche et se dessinent de sombres silhouettes perdues dans les entrelacs d’ombres et de lumières. Les images s’entremêlent. A nous d’interpréter les formes, d’imaginer les instants furtifs qu’elles racontent. Nous sommes pris, comme le photographe, dans une déambulation entre diverses atmosphères, chaque photo est une énigme, chaque apparitions un mystère.

Plus loin, les cadres paraissent danser sur la surface du mur. Un saut, une pose, un saut. Les ballerines comme d’étranges fantômes se font échos. Ici la danseuse est captée en plein vol, l’instant fugitif est suspendu en une intuitive composition qui ne pouvait être autre.

Si, comme le dit Henri Cartier-Bresson, «  Photographier c’est mettre dans la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur. » nul ne peut nier que cet art est pour Sylvie Leeloo son véritable métier !

Mais venez plus prêt pour percer le surnaturel ! Le texte aussi vous y invite.                                                          Plus prêt encore, écoutez le dialogue des corps dans l’espace d’exposition : chaque hauteurs, chaque intervalles entre les images, jusqu’à la disposition des formats portraits ou paysages, tout semble étudié au millimètre près.

A l’étage, dans ce décor au canapé bleu qui invite à s’assoir, Sylvie Leeloo a accroché 4 paysages où le randonneur semblerait avoir posé ses chaussures. Chaque photo raconte sa petite anecdote.        C’est comme si le rendez-vous avait été donné : un rendez-vous aussi avec soi-même, une introspection : Quelle est ma place ? Pour moi qui vous écris ces mots, elle est de toute évidence là, assise dans ce sofa.                                                                                                                                                  A vous de vous poser et de contempler : admirez ces clichés mais aussi ce lieu aux multiples ambiances où le plaisir de déguster la cuisine de Gérard fait écho à l’art inégalé de mettre en scène la beauté.

Venez à votre tour découvrir l’exposition des photos de Sylvie Leeloo, vous n’avez qu’un mois et 2 jours et chaque instant qui passe ne se rattrape plus *!

Pietra Cara

*Référence à la chanson « Dis ! Quand reviendras-tu ? » de Barbara

restaurant marseille living art’s expo
Laisser un commentaire